Tim et moi, une histoire pas comme les autres...


Bonjour à tous,


Aujourd'hui nous allons parler de quelque chose qui me tient énormément à cœur... Mon cheval. Je vais tout d'abord vous parler de lui, de sa vie et de son parcours. Puis nous parlerons de mon parcours équestre à moi. Pour finir je vous parlerais de nous, de notre rencontre, de notre histoire et de notre combat et je finirais par vous laisser quelques photos dans l'ordre chronologique.



Je vais essayé d'être la plus juste, la plus précise et la plus réaliste possible. Je vais tenter de vous faire toucher du bout des doigts, le temps d'un instant, d'un article, notre quotidien et notre relation...


Je vous préviens ça va être long...



Timerino, son histoire...



Timerino chez son ancienne propriétaire

Tim est né le jeudi 03 mai 2007 en Normandie. C'est un Trotteur Français né d'une maman qui se prénomme Blue Bell et d'un papa qui se prénomme Orsy Dream. Très joli poulain bai avec une belle pelote en guise de liste (tâche blanche entre les deux yeux), il a également trois balzanes ("chaussette" blanche sur les membres des chevaux) seule l'antérieur gauche est dépourvu de marque.
A l'âge de 18 mois, comme tous les trotteurs naissants chez un éleveur, Tim a été débourré. S'en est suivi plusieurs années d'entrainement, jusqu'à ses 4 ans...
Le 18 juin 2011 est la date de sa première course, le 26 novembre 2011 la dernière... Et oui ce cheval au grand cœur a tellement à cœur de faire bien qu'il prend le galop 4 courses sur 8, surement pour aller plus vite, pour répondre aux coups de cravache qui lui claquent sur sa croupe, ou tout simplement pour fuir cette violence...
La sanction est immédiate, la décision est prise : ce cheval ne vaut rien, il ne remporte rien, le prochain camion pour l'abattoir il montera dedans !!

Heureusement des bonnes âmes existent, et Tim est sauvé par Cheval Avenir. Dans cette association il connaîtra 4 propriétaires en quelques mois, tous le ramèneront pour une raison qui m'échappe...
Puis il croisera la route de son ancienne propriétaire (je ne citerai pas de nom ici), qui lui offrira une vie tranquille dans un pré.

Mais son malheur de s'arrêtera pas là... Par manque de temps, de connaissances, de conseils, de diagnostiques, Tim tombera malade. Son ancienne propriétaire ne s'en rend pas compte et une longue descente aux enfers de 4 ans de maladie et de souffrance commencera, jusqu'à moi...





Moi, mon histoire...



Alors pour ma part mon parcours avant Tim est beaucoup plus simple et classique ! Dieu merci, jamais personne ne m'a battu pour que je monte mieux ! 
J'ai commençais l'équitation a l'âge de 11 ans, donc assez tard finalement. C'est mon Papa qui m'a mit le pied à l'étrier (dans tous les sens du terme). A l'époque j'étais une jeune fille très peu sure d'elle, très timide, renfermée et seule. Je sortais de plusieurs années d'harcèlement scolaire en primaire, j'étais détruite, brisée, déchirée... 

Un soir je suis rentrée des cours avec un prospectus avec les sports que le collège proposait en dehors des heures de cours. C'est là que mon Papa a prit la décision qu'il fallait que je pratique une activité extra-scolaire, que je devais m'ouvrir un peu au monde qui m'entourait... Chose faite, quelques jours plus tard, un mercredi à 7h du matin me voilà dans mon premier centre équestre pour mon premier cours. Icar a été le premier d'une longue (très très longue) série de chevaux.
Puis il y a eu plusieurs autres écuries, plusieurs chevaux en demi-pension, à confier ou prêter. Quelques années de concours, mais très rapidement je me rends compte que ce n'est pas fait pour moi...

En 2014 les chevaux me poussent à passer le concours de Gendarme Adjoint Volontaire (GAV) afin de rentrer dans la garde républicaine. Je réussi le concours et me voilà à l'école Gendarmerie de Montluçon (c'est la que j'ai rencontré mon Homme...). Finalement je ne passe pas les examens d'entrée à la garde et je pars dans le sud de la France pour suivre mon chéri en tant que GAV. De ce fait, arrêt définitif de l'équitation jusqu'au mois de décembre 2015. 

Septembre 2015 je quitte la Gendarmerie et j'emménage à Arles avec mon Homme.
Au mois de novembre je cherche un cheval à prendre en demi-pension ou en pension complète. Je cherche sur le célèbre site internet LeBonCoin et je tombe sur un grand cheval, bai, magnifique, un regard qui avait l'air de dire "Prends moi dans tes bras et ne me lâche plus jamais". Le soucis c'est que ce cheval est à vendre, et moi il est hors de question que j'achète un cheval maintenant ! Tant pis, je n'ai plus qu'a essayé de l'oublier et d'en trouver un autre.
Je trouve un autre cheval, un bai également, je le prends en demi-pension durant 18 jours (et oui je suis précise moi les gars ! Qu'est-ce que vous croyvez ?!) mais ça ne va pas ! Il y a quelque chose, j'ai beau me forcer, vouloir lui donner sa chance, mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas a créer la moindre complicité, rien y fait, ce cheval et moi on est pas fait pour faire un bout de chemin ensemble, tant pis.


Notre rencontre...

Notre rencontre... Regardez moi ces petits yeux...

Mais le petit cheval bai, aux yeux tendres et à bouille de poulain me trotte encore en tête ! Aller, tant pis, j'm'en fou, je tente le tout pour le tout. Je contacte sa propriétaire, j'y vais au culot et je lui demande si au lieu de me le vendre elle ne me le confierai pas...
Et là, par un miracle que je n'explique toujours pas, par une chance inouïe ELLE ACCEPTE ! Je vous jure : Elle accepte ! Rendez-vous prit entre Noël et jour de l'an, je vais rendre visite à cheval avec ma petite sœur, Lucie
Et là, le coup de foudre, l'évidence, le grand Amour : Timerino !
Il est là, devant moi, il me regarde, il me suit du regard et vient à la porte me chercher. Je rentre dans le pré, il pose sa tête sur mon épaule, puis fouille dans ma poche à la recherche de la douce odeur de carotte qui s'en échappait, ce jour là il n'a pas volé la carotte il a volé mon cœur...


Notre histoire...



Puis le mardi 05 janvier 2016 il est arrivé... Arrivé à l'écurie dans laquelle j'étais pour le premier cheval, arrivé dans mon cœur, dans ma vie et dans ma tête H24.
Mais pourquoi CE cheval était si différent des autres ? Pourquoi lui et pas un autre ? Pourtant, si je suis toute à fait objective, il n'était pas spécialement beau, tout maigre, poil terne et qui ne poussait pas pareil à tous les endroits, il se tenait bizarrement, marchait avec un balais dans le cul, l’œil triste et déprimé presque tout le temps (sauf quand il voyait une carotte...).
Quand je l'ai ramené aux écuries j'ai eu le droit à des "Ah c'est lui ?" ou "Mais tu ne m'avais pas dit qu'il était beau ???" ou "Tu vas en faire quoi de ton cheval là ?" ou "C'est marrant mais je le voyais.. différent... Il est grand non ? Et maigre... On dirait qu'il est malade, tu vas te faire chier avec un cheval comme ça, rend le je te trouve un camarguais ou un anglo-arabe. Ou un espagnol comme Chouchou..." Bref, le pauvre avait à peine descendu la rampe du camion qu'il était déjà catégorisé...

Jour où il est arrivé...

Après 1 mois de travail de confiance, d'apprentissage, de jeux, de balades à pieds, une réelle complicité s'était crée entre lui et moi. Désormais de la vie passait dans son regard, en fait, il se nourrissait de mon amour. Il était marrant de voir qu'il cherchait mon regard avant de faire quelque chose, qu'il ne me perdait jamais de vue (quitte à se faire en torticolis pour me suivre du regard, "rien à faire maman part mais je veux voir ou..."). Il cherchait tout le temps mon approbation pour se laisser caresser ou prendre les pieds par quelqu'un d'autre que moi. En fait, je crois tout simplement qu'il cherchait à être rassuré, il cherchait les repères qu'il n'avait pas eu les huit premières années de sa vie.

Certains se moquaient, d'autres nous jalousaient, mais finalement pas mal changeaient d'avis sur nous. Peu à peu on devenait le couple marrant de l'écurie, le cheval maladroit et la fille bizarre, maintenant je peux l'avouer : j'étais super fière !

En quelques semaines j'avais le droit à des hennissements de joie lorsqu'il me voyait, à des bagarres parce que d'autres chevaux m'approchaient un d'un air un peu trop dominant à son goût. Imaginez la tronche de ceux qui me disaient 2 semaines plus tôt : "Il sert à rien ton cheval, on dirait qu'il est en train de mourir le truc"... (Va te faire connasse moi mon cheval il me respect et il m'aime, et toc dans ta face d’huître !). Petite précision : celle que j'appelle face d'huître c'est la propriétaire de la pension où est Tim...

Au mois de mars je suis montée dessus, sur les conseils du vétérinaire et de la pseudo l'ostéopathe, "Il se musclera d'avantage et reprendra donc plus vite de l'état, faites moi confiance !" Ce que j'ai fais, de début mars à fin avril je suis montée dessus : 1 séance de longe par semaine, 1 balade et 1 séance en carrière par semaine de 15 à 20 minutes. J'ai bien sur j'ai fait monté face d’huître dessus, car au pied de la carrière les critiques fusaient "c'est pas comme ça qu'il faut faire, il n'est pas en place, il engage pas, elle trotte enlevé, elle trotte assis, elle trotte en équilibre, elle est sur la bouche, elle a trop de jambe" et je vous en passe cette personne est pleine de ressource, j'ai pas tout retenu...
Une fois la folle dessus ce fût le meilleur et le pire moment de ma vie (ou presque)... Pourquoi le meilleur ? Parce que Madame-je-sais-tout n'a JAMAIS réussi à faire trotter mon trotteur, pas mal pour une "monitrice" n'est-ce pas ?. A vrai dire, elle n'a jamais réussi à l'éloigner de moi de plus de 5 mètres (Hihihi), mais elle n'a pas non plus su faire un cercle au pas, ni même marcher en ligne droite : C'est simple, elle est descendu au bout d'une minute, et pour justifier son incompétence elle a dit "Je comprends pourquoi les trotteurs finissent à abattoir, ils sont bons à rien, je ne m'étais pas trompé, ce cheval c'est qu'une merde, débarrasse toi de ce truc très vite..." et elle m'a jeter les rênes à la gueule. Le pire moment fût le regard de mon cheval, perdu dans le vide, la tête basse, qui, comme ci il avait comprit ses mots à poser sa tête contre moi et a fermé les yeux. Je le jure, il a comprit ! Il a comprit les paroles méprisantes de cette sorcière... Je suis remontée dessus, je lui ai offert un grand trot de trotteur comme il aime tant mais s'est contenter de 3 foulées. Je suis descendue, et je lui ai fait la promesse que plus jamais une personne aussi méchante, incompétente, vulgaire et inhumaine ne remettrait ses fesses sur son dos.

Fin mars

Malgré une alimentation (que je pensais correcte), une activité physique, Tim ne reprenait pas ! Rien à faire, on lui voyait les cotes pourtant son ventre s'arrondissait un peu plus chaque jour.

Un soir, son ancienne propriétaire m'a annoncé que finalement elle souhaitait vendre Tim. Elle me faisait bien sur un prix dessus si je le voulais, car elle ne souhaitait pas me séparer de son cheval ! Elle le voyait désormais ce cheval c'était le mien. Que les papiers soit à mon nom ou pas n'était qu'une formalité.
Après une longue discussion avec mon Homme, ma famille, la sienne, mes amis etc nous avons prit la meilleure décision de notre vie : Timerino sera à moi ! Mon Homme m'en fait cadeau, désormais je réalise, il me réalise mon rêve de petite fille : Avoir mon propre cheval rien qu'à moi !
Ce qui est fou c'est que ce sont les chevaux qui m'ont sauvé, grâce à eux je suis devenue une autre personne, grâce à eux les pensées noires sont sorties de ma tête. Ils ont non seulement participé à ma sociabilisation (on dirait que je parle d'un chiot LOL), mais ils ont aussi permis que je prenne confiance en moi. Ils ont fait ressortir ce qu'il y avait de meilleur en moi, ils m'ont permis de libéré tout le surplus d'amour que j'avais. Grâce à eux je me suis faites des amis, je me suis mise à aimer le challenge, j'ai appris ce qu'était le dépassement de soi, la remise en question et la tolérance.

Puis un jour c'est moi, c'est moi qui sauve un cheval, c'est moi le héros de l'histoire, me voilà être celle que l'on aime, que l'on cherche du regard, pour la première fois de ma vie j'avais l'impression que j'avais un but, un devoir envers quelqu'un. En fait, je devenais Maman... Sa Maman...


Le 14 avril 2016 nous signons le chèque et les papiers. Mon Homme l'a fait : il m'a offert le plus beau cadeau du monde !!! Je ne le remercierai jamais assez, d'ailleurs je pense qu'a ce moment là il n'a aucune idée de ce que représente cette boule de poil pour moi... Il le comprendra peu de temps après...


La maladie : Notre combat !

F*ck la maladie

Le 14 avril 2016 nous signons les papiers et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !
Bon Tim ne grossit toujours pas, je prends donc la décision de ne plus le travailler mais de lui faire faire une ou deux par semaines, histoire d'entretenir le moral et de voir du paysage un peu.

Le dimanche 01 mai 2016 mon Homme et moi décidons de consacrer notre dimanche rien qu'à nous. Aujourd'hui c'est restaurant et cinéma. Sur la route du restaurant on passe juste devant l'écurie, je demande alors à mon chéri de s'arrêter voir Tim car j'avais un mauvais pré-sentiment. Je ne me sentais pas bien, quelque chose n'allait pas c'est sur !
J'arrive aux écuries Tim était debout, comme toujours il vient me chercher aux fils et attend avec impatience que j'arrive ! Mais ce jour là quelque chose n'allait pas, il était bizarre. Il vient me faire un câlin repart sans même réclamer son bonbon. Habituellement non seulement il exige sa friandise mais encore en plus il ne me quitte pas une seule seconde une glue !!!!
Je vais le voir et lui dit "Qu'est-ce qui ne va pas mon cœur ?"
Je lui tends son bonbon, il le prend dans sa bouche et le recrache ! Là je me dis "Enfoiré de véto qui est venu lui faire les dents !!! J'aurai dû m'écouter et faire appelle à un vrai dentiste ! Charlatant mon cheval à mal aux dents maintenant !!!"
Je me dirige donc vers son bac a foin pour y déposer ses bonbons pour qu'il les mange plus tard. Et là... son foin est encore dans son bac !!!! Pas normal du tout, il est 11h30 et il l'a eu a 7h00 donc normalement il y a biiiiien longtemps qu'il aurai dû l'avoir fini. Je regarde autour de moi : aucun crottin frais !
Nous avons appelé le vétérinaire qui nous a dit de lui faire une injection d'anti-douleur et nous l'avons fait marcher. Le transit est revenu très rapidement, puisque nous étions un dimanche et que tout rentré dans l'ordre le vétérinaire nous a dit de le surveiller et de l'appeler en cas de soucis.
Je l'ai surveillé H24 pendant 2 jours, son transit été bon, son appétit n'était pas au mieux (il était privé de granulés uniquement du foin pendant 2 jours). Le lendemain nous avons suivi les conseils du vétérinaire et nous lui avons donné une petite dose de mash... Seulement moi ça n'allait pas ! Je le sentait mon cheval souffrait, il n'avait aucun symptôme apparent mais je le savais, il y avait quelque chose qui n'allait pas...

Pas bien grosse la bête...

Le 03 mai 2016 (jour de l'anniversaire de Tim), Tim était très anxieux, je pense qu'il sentait que je n'allais pas bien... Durant ces 3 jours je n'ai rien mangé et j'étais très faible, je ne dormais pas la nuit et je culpabilisais beaucoup. Je décide donc de faire venir le vétérinaire.
Environ 1 heure avant que le vétérinaire n'arrive Tim s'est couché... l'horreur... J'avais raison quelque chose ne va pas ! Heureusement le véto arrive bientôt !

L'arrivée du vétérinaire...
Tim faisait les 100 pas et n'arrêtait pas de hennir... Le vétérinaire est arrivé et il tout de suite prit un air grave. Il m'a dit "Votre cheval il mange toujours dans cette position ?" Je lui explique que ça fait seulement 5 mois que nous sommes tous les deux, mais qu'effectivement cette position est habituelle. D'ailleurs son ancienne propriétaire m'avait envoyé avant que j'aille le voir des photos de lui datant de 3 ans et déjà il mangeait comme ça...
Et là il me dit : "C'est plus grave que ce que je pensais, ce ne sont pas des coliques de bouchons (il y a plus grave que ça ??? Ca existe ???) mais je pense que votre cheval souffre d'ulcères d'estomac. Je vais l'examiner et lui faire une prise de sang avant de m'avancer plus que ça."
Après l'avoir examiné le verdict tombe : Ulcères datant d'au moins 3 ans, pneumonie provenant d'un rhume non soigné datant de 3 ans également et calcul rénaux venant d'une mauvaise hydratation de plusieurs mois voir années. Et tout cela ne datait pas d'hier...

Je m’effondre en larmes.
Le vétérinaire m'attrape par les épaules et me dit "Ce n'est pas le moment de vous mettre à chialer ! Votre cheval il a besoin de vous et de votre soutien. S'il tient le coup aujourd'hui c'est pour vous. Je ne connais pas beaucoup de chevaux qui auraient survécu au quart de ce qu'il a. Votre cheval est fort et vous allez me faire le plaisir de l'être aussi !" Il me lâche les épaules et tourne les talons vers Tim. Là il s'arrête et me dit "Et faites moi le plaisir de manger et dormir ! Vous tenez à peine debout !"
Oui docteur... (Ou pas) !

10 juin 2016, un peu plus d'un mois sous traitement

Je vous passe les détails après, Tim, le traitement, son refus de s'alimenter autre que dans ma main ou celle de mon chéri, mes nuits d’insomniaque, encore les traitements, les 7000€ de traitement et nourriture spéciale etc. Je crois que je n'ai jamais eu si peur... Et cette peur je l'ai traîner avec moi jusqu'au 09 juillet.


Le 09 juillet 2016, tout change...

Deux jours après notre arrivée au Haras de la Chenaie

Cette date là est, sans que je le sache, c'est la date du début de la guérison de mon cheval.
Face d’huître nous "vire" de son écurie.
Entre le mois de mai et de juillet, je comprends et trouve des preuves qu'elle ne donne pas le traitement de Tim à Tim mais à ses chevaux en prévention ou alors qu'elle se fait des stocks dans sa pharmacie personnelle (pharmacie que j'ai vu de mes yeux)...
Le temps de trouver une écurie de secours, hop nous voilà à la porte (Merci d'ailleurs).
Et nous arrivons dans une écurie non loin de chez la folle. C'est ici, au Haras de la Chenaie (leur site internet) que mon cheval guérira de ses maux. Chez des professionnels, des vrais ! Là où on lui donnera son traitement ! Ici, non seulement on lui donnera ses médicaments mais aussi nous lui donnerons à manger. Car oui, face d’huître retirait aussi le foin de mon cheval une fois que j'étais partie... (Et oui encore une gérante d'écurie qui aime les chevaux...)
Au Haras de la Chenaie mon cheval ira de mieux en mieux. Ses côtes ne se verront presque plus au bout de 1 mois. Son poils deviendra brillant et son œil vif. Notre relation ira encore mieux que chez la folle. Je crois qu'il comprend que je l'ai sauvé et il me le rend tellement bien. 💗


Et maintenant...

Premier jour à sa nouvelle maison : en Pays de la Loire

Depuis le 12 juin 2017 Tim, mon Homme et moi avons déménagé dans les Pays de la Loire. Tim y est aussi très très bien. Nous avons déménager pour des raisons professionnelles pour mon chéri. C'est avec regrets que nous quittons le Haras de la Chenais (leur Facebook) mais nous sommes très content car ici, le climat est plus adapté pour Tim ! Il s'y sens très bien. Maintenant il vit en troupeau avec 4 autres chevaux. Il est gros (trop gros ??) et super confiant. Pas un poil de stress, mon grand stressé de la vie doit pas la manger l'herbe mais la fumer !!



Voilà c'est tout je pense, j'ai surement oublié quelques détails. Cet article a été très long et très compliqué à écrire pour moi. Il m'a rappelé de très mauvais souvenirs, certains vieux de quelques années d'autres de quelques mois... Maintenant Tim et moi allons bien. Nous sommes tous les deux heureux. Nous sommes conscient que c'est grâce à mon chéri... D'ailleurs je ne l'ai pas précisé plus haut mais il a été là a chaque étapes ! Dans les bons comme dans les mauvais moments. Il ne s'est pas contenter de signer le chèque il est aussi un véritable papa pour Tim ! Tous les deux sont très proches... Ils font beaucoup de conneries tous les deux. Au plus grand bonheur de Tim... 

Pour résumé Tim va beaucoup mieux, maintenant il est sous traitement naturel à vie. Je ne le monte plus depuis 9 mois environ, je n'en ai plus du tout l'envie. On part en balade à pied tous les deux et on fait pas mal de jeux etc.

Je vous laisse avec quelques photos que j'ai essayé de classer dans l'ordre chronologique.
Merci beaucoup de m'avoir lu jusqu'ici, j'espère que ça n'a pas été trop long mais quand je parle de mon cheval on ne m'arrête plus !



Tim en association il a environ 4 ans à ce moment là. Pas si mal le bébé non ? 





Tim chez son ancienne propriétaire :


Position qui a mit la puce à l'oreille du vétérinaire cette photo date de la première année chez son ancienne propriétaire


Nos débuts :


Son arrivée le 05 janvier 2016

 Février 2016 câlin dans le parc allongé dans la boue... 
J'ai mal au cœur de revoir ces photos... février 2016


On commence le travail monté, mars 2016:



Puis la maladie nous rattrape, mai 2016 :




A partir de juillet 2016 tout change : 


 "J'aime quand papa s'occupe de moi"








Bon on fait croire qu'on travail mais en fait c'était juste pour les photos...


L'amour est dans le pré (surtout quand il y a de l'herbe !) :






Mais surtout l'amour est dans les bras de maman :


Un mot de Tim : 
"S'il vous plait, les trotteurs sont de très bons chevaux, tous n'ont pas ma chance j'en suis conscient et je m'efforce de remercier à ma façon ma Maman tous les jours.
Bien traité et nourri nous sommes des chevaux au grand cœur. Nous sommes forts, robustes, courageux et très reconnaissants.
S'il vous plait peu importe la race de votre cheval, son activité ou son âge prenez bien soin de lui...
N'ignorez pas que nous sommes des herbivores, fait pour manger de l'herbe avant de sauter des obstacles.
Nous sommes des être vivants, par conséquent nous avons des émotions et des sentiments. 
J'espère que notre histoire vous aura plu, que vous arrivez à comprendre le lien que nous avons noué Maman, Papa et moi.
Merci à tous ceux qui ont participé à l'aide pour mes soins, ceux qui m'ont nourri et ceux qui ont soutenu maman lorsqu'elle disait préféré mourir plutôt que de me voir souffrir.
A toi mon ancienne propriétaire je ne t'en veux pas, je sais que tu as fait de ton mieux, que tu ne savais pas. Je te pardonne, en fait non,  je t'en ai jamais voulu...
Maman, Papa merci.
Votre fils, votre cheval qui vous aime."

Avant j'aimais l'équitation, maintenant j'aime les chevaux...

Commentaires

  1. Je tenais a dire que l'histoire est magnifique parce que j'étais la du debut et que j'ai tout vu, et je peux vous dire que cette histoire est vraie !! Et magique !!!!
    Tu as tout le merite poulette et une complicité comme celle ci je nen connais pas beaucoup !!! Un cheval qui ne voit pas sa proprio de deux jours repart dans la souffrances moi je l'ai vu et je sais a present que sa existe !!! J'espère que cette histoire va durée aussi longtemps que la mienne poir le cou vous le mérité enormement tout les 2 apres tout ..... ❤❤❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, ton message il m'a mit les larmes aux yeux ! D'une parce que tu es la depuis le début et que tu m'as beaucoup aide. Mais parce que je sais aussi que tu commentes jamais et que tu n'aimes pas trop ce genre de trucs. Mais tu l'as fait pour moi, pour tim, alors merci ❤️
      Je t'aime ❤️

      Supprimer
  2. Je tiens a te dire BRAVO pour cet article !!! On voit et on ressens que tu as mit tout ton âme et ton coeur !!! Tu as énormément de chance d'avoir cet homme a tes côtés !! Une vraie histoire d'amour !!
    L'histoire avec Tim est très touchante, tu as eu beaucoup de courage et c'est trop mignon !!
    Bon courage pour la suite ❤❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Emeline ! L'histoire de dorian et moi tu l'as connu depuis le début ! 😂❤️

      Supprimer
  3. Avant j'aimais l'équitation, maintenant j'aime les chevaux... quelle belle histoire , j'adore la dernière phrase, magnifique finale..... merci !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !! Oui c'est une belle phrase mais surtout c'est vraiment ma façon de penser. J'ai lu un livre la 1ère page il y avait marqué "si vous aimiez votre cheval vous ne monteriez pas dessus" ^^

      Supprimer
  4. Magnifique histoire !Je vous souhaite à tous les 3 de partager encore de merveilleux moments de bonheur!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés